Nous en avions entendu parler un peu partout sur le net, "le Cheesecake du Moulin de la Vierge" par ci… "le Cheesecake du Moulin de la Vierge" par là... "Le meilleur Cheesecake au monde" disent même certains. On ne demande qu'à les croire, mais pas sans goûter évidemment. C'est pourquoi nous sommes allés nous procurer une des ces prétendue merveille pour lui faire passer un examen complet.
Réputation méritée ou purement usurpée ? Voici notre ressenti sur cette pâtisserie :

Nous avons acheté ce Cheesecake au PRIX de 3.40.

A la découverte de cette pâtisserie, nous avons été particulièrement surpris par sa forme inhabituelle pour un Cheesecake : un long cylindre de pâte qui sert de contenant pour une garniture à base de fromage blanc remplie jusqu'au rebord.

Pour bien comprendre en quoi cette forme est exceptionnelle, il est important de rappeler que les Cheesecakes sont traditionnellement réalisés avec une base de "crust" (comprenez "croustillant") qui est obtenu en pilant des gâteaux sablés du commerce et mélangés avec du beurre fondu. Cette préparation, beaucoup plus friable que notre pâte sablée française, ne permet habituellement pas d'être foncée dans un moule atypique tel qu'un cylindre.

La coupe du gâteau nous a rapidement permis de résoudre le mystère de ce crust (1) qui défie les lois de la gravité. Cette pâte parvient à se maintenir à la verticale grâce à sa très forte épaisseur d'environ 1cm. L'intérieur est généreusement rempli de crème onctueuse au creamcheese (2) dans laquelle on perçoit quelques bulles qui nous laissent espérer une texture légère.

A la dégustation, le crust nous parait bien trop sucré. Sa texture friable est constellée de petits grains de sucres très agréables. La crème est, heureusement, plus équilibrée avec un dosage en sucre sans excès et une texture à la fois légère et onctueuse. Son goût est très proche des célèbres petits suisses, mais plus crémeux.

Notre avis :

Pour : Le Cheesecake par le Moulin de la Vierge est une pâtisserie simple mais qui, par son coté régressif, a su faire vibrer notre corde sensible. Le goût de la crème et les grains de sucres contenus dans la pâte nous rappellent les petits suisses de notre enfance, où nous avions pour habitude (comme beaucoup) de ne pas trop mélanger afin de sentir le sucre croquer sous la dent.

Contre : Malheureusement nous avons grandi et nos goûts se sont affinés. Le surdosage en sucre et la trop grande quantité de pâte sont des défauts que nous avons plus de mal à pardonner.

LE MOULIN DE LA VIERGE

10 pl des Petits Pères 75002 PARIS
www.lavierge.com

PARTAGER CET ARTICLE :

Recent Posts

Laisser un Commentaire

Conctactez nous

Laissez nous un message, et nous vous répondrons dès que possible !

Not readable? Change text. captcha txt