Dimanche 22 février 2015 sur M6 à 20h55

Décidément, les journalistes se sont donné le mot. Après l’émission d’Envoyé spécial consacrée à l’utilisation du surgelé chez les pâtissiers boulangers qui nous laissent croire que leurs pâtisseries sont fait-maison, c’est au tour de Capital de nous réserver une soirée sur la pâtisserie, dans un reportage où ils s’intéressent essentiellement à l’argent que peut rapporter cette discipline. Eux aussi comptent nous parler des produits industriels en plein essor chez nos pâtissiers de quartier en première partie d’émission, produits qui leur permettent d’économiser beaucoup d’argent.

Mais le reportage ne s’arrête pas là, il s’intéresse à l’entreprise Valrhona, bientôt centenaire, chez qui tous les plus grands pâtissiers se fournissent en chocolat, tel Pierre Hermé ou Patrick Roger. Ils comptent nous décrypter toute l’expertise de cette société de leurs petites cultures de cacao au Pérou jusqu’à la production de ce chocolat haut de gamme à Tain-l’Hermitage dans la Drome, là ils se sont installés.

Une troisième partie du reportage sera consacrée à l’engouement des français pour les cours de pâtisseries. Alors que certains se contentent de suivre gratuitement les vidéos en ligne de recettes (où les pâtissiers sont tout de même rémunérés par la publicité qu’ils font aux produits et ustensiles utilisés durant la leçon), d’autres pâtissiers amateurs cherchent à se perfectionner davantage et payent des cours auprès de grands pâtissiers.

La dernière partie du reportage s’intéresse à la génération Pierre Hermé. Ces pâtissiers qui deviennent de véritables stars à l’étranger. Ils vont donc nous parler de Sébastien Bouillet, 38 ans, pâtissier à Lyon, qui grâce à un petit macaron au beurre salé recouvert de chocolat s’est vu ouvrir les portes du Japon.

PARTAGER CET ARTICLE :

Recent Posts

Laisser un Commentaire

Conctactez nous

Laissez nous un message, et nous vous répondrons dès que possible !

Not readable? Change text. captcha txt